« Losange Noir est l’aboutissement de longues collaborations créatives entre chaque membre, des groupes à la composition presque exacte ayant déjà existé auparavant. Chaque membre du Losange Noir a des spécialités en vidéo ou en musique, ces spécialités étant autodidactes, scolaires et professionnelles. »

______________________________________

Pour faire simple, Losange Noir est une association (loi 1901) composée de 6 membres. Existant officieusement depuis des années, elle est officiellement née en Janvier 2016. Des tournages organisés, ou improvisés. Chacun avec son savoir-faire, son vécu et ses envies. Personne n’a de « missions » définies, photos, vidéos, écriture, musique, chacun est libre de créer et d’apporter aux autres. On se retrouve tous autour d’un appareil.

 

On a décidé d’officialiser la chose à la fin de l’année 2015, structuré un peu tout ce bordel : on s’est tous réunis autour d’une table, choisis un nom, un visuel et c’était parti (en vrai c’est plus compliqué, mais faut s’imaginer).

C’est compliqué de mettre des mots sur quelque chose que l’on vit au quotidien. Je pourrais faire une liste des choses que l’on à faites, mais il me semble plus pertinent d’expliquer pourquoi on l’a fait.

Durant des années j’ai fait de la photo et de la vidéo pour moi, mais je n’ai jamais osé montrer mon « travail », ça n’avait pour moi pas d’intérêt pour les autres. Puis je suis arrivée un peu par hasard dans ce groupe où presque chaque instant de vie était filmé. Que ce soit une « compilation de moments », ou juste une vidéo un peu chelou dans une ruelle, tout était prétexte à rendre une image, peu importe le format.

Je me suis littéralement retrouvée du jour au lendemain à filmer un mec rapper dans sa chambre à 15h, et à 18h ce même mec avec une perruque dans un champ. C’était pas grand chose, mais pour nous chaque vidéo était la vidéo de l’année. Répondre à la question « Alors ta journée ? », était bien plus compliqué désormais. On était loin du « il faut que les gens adorent cette vidéo », mais plutôt « on s’est éclaté à la faire ». C’était une tout autre vision pour moi.

Plus les années passent, plus le nombre de vidéos se multiplient, la technique se perfectionne, le matériel se « professionnalise » et l’investissement de chacun s’affirme. Il y a clairement quelques chose de plus que des « simples vidéos ». Les tournages deviennent de vraies opérations commandos, ils ne durent plus 2h mais plusieurs jours. On rencontre des gens aussi passionnés que nous, qui veulent faire avancer cette culture et tout ce qui l’entoure.

J’ai trouvé dans ce groupe une grande inspiration, de par les personnes qui le compose, par les différentes créations et idées qui fusent presque chaque minute, mais aussi et surtout par l’unité qu’il offre. Jamais je n’aurais pensé vivre tout ça le jour où je suis partie parler à ce type, et son sac à dos gribouillé de nom de groupe de rap dans le hall de la fac. Merci à toi.

Losange Noir est devenue ma famille, que ce soit devant ou derrière l’objectif, je garde un œil sur chacun d’entre eux.

A mon Losange, mon cœur, mes tripes, mes deux poumons.